Rembourser un crédit en cas de perte d’emploi

Rembourser un crédit en cas de perte d’emploi

21/03/2020 0 Par admin

Avant de conclure un crédit, la banque étudie profondément l’état financier de l’emprunteur. Une fois conclu, le concerné commence à payer les mensualités et le taux d’intérêt. Or vient le temps, où il perd son emploi et n’est pas en mesure de rembourser. Il n’a toutefois rien à craindre s’il a souscrit à une assurance prêt. Que doit-on alors faire ?

Cerner les assurances prêts

Il est à noter qu’avant de fixer un montant de crédit, comprendre ce qu’est une assurance est impératif. Le montant d’un crédit est composé de diverses rubriques notamment le capital, le taux d’intérêt, les frais de dossiers et l’assurance couverture. Pour en savoir davantage sur l’obligation, les principes et les conditions d’une assurance prêt, cliquez ici.

Entre autres, l’assurance servira à compenser les remboursements en cas de difficultés de l’emprunteur. La perte d’emploi est classée parmi les motifs de difficultés, comme la perte totale de l’autonomie, l’incapacité temporaire ou le décès, pour toucher l’assurance-crédit. Une fois la perte d’emploi certifié, l’emprunteur sont invités à faire part de cela à son prêteur et à son assureur.

L’assurance-crédit n’est toutefois pas effective pendant le délai de carence, un intervalle de 3 à 6 mois à compter après le déblocage de fonds.

Connaître ses possibilités de remboursement

Il serait plus judicieux pour un salarié de connaître les conditions de prêt et de remboursement avant de conclure quoi que ce soit. Ce sont des mesures pour fixer un montant raisonnable de son prêt et de savoir ses possibilités de remboursement en cas de perte d’emploi. Il sera plus difficile à l’avenir de renégocier un retard ou une incapacité totale surtout si l’emprunteur n’a pas signé un contrat d’assurance prêt. En tout cas, il faut modérer le montant du crédit en recourant à un crédit pas cher dans le financement de ses projets. Un moyen plus facile de rembourser, pour plus d’éclaircissement, cliquez ici.

Voici des deux situations à recourir dans le cadre de recherche de moyen pour pallier aux problèmes de remboursement :

  • Retarder les remboursements

Une personne est en mesure de connaître la date à laquelle elle sera de nouveau embauchée, il lui sera possible de reporter son remboursement à une date donnée. Toutefois le capital et le taux d’intérêt ne sont pas concernés, car ils doivent être payés. Les frais de ce retard de remboursement seront soustraits sous forme d’une rallonge de votre mensualité. Il est à noter que, les allocations de chômage ne sont pas considérées par la banque comme un revenu, ce qui rend impossible le rachat de crédit.

  • Comprendre la nature de son contrat de travail

Il existe aussi la garantie perte d’emploi qui permet aux salariés notamment celles souscrites à un Contrat à Durée indéterminée ou CDI de payer ses mensualités par une couverture assurance si tel cas survient. Sont exclus de ce cadre les CDD, les professions libérales et indépendantes. Sont également non concernées les personnes en période d’essai, ceux au sein d’un préavis de licenciement et les démissionnaires.