Quels sont les moyens pour réduire son impôt sur le revenu ?

Quels sont les moyens pour réduire son impôt sur le revenu ?

03/06/2019 0 Par admin

Sans doute tous les contribuables veulent tous réduire l’impôt sur le revenu. La bonne nouvelle, c’est que cela est tout à fait possible. D’ailleurs, l’État a mis en place de nombreux dispositifs afin que les investisseurs puissent payer moins d‘impôts sous certaines conditions. Voici tous les moyens qui permettent de profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu.

Souscrire des contrats d’épargne retraite complémentaires pour réduire l’impôt sur le revenu

Fiscalement parlant, la souscription à des contrats d’épargne retraite complémentaires est avantageuse. À noter qu’un plan d’épargne retraite peut être souscrit à titre individuel ou dans le cadre d’une entreprise. Ce type de placements est très apprécié par les Français, car il permet de percevoir un revenu supplémentaire lors du départ à la retraite. Par exemple, si vous souscrivez un plan d’épargne retraite populaire (PERP), les sommes que vous versez sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Toutefois, ce versement est plafonné à 10 % de vos revenus. Si vous optez pour des contrats Madelin, les cotisations versées pour alimenter votre épargne sont déduites de l’impôt sur le revenu sans dépasser huit fois le plafond annuel de la Sécurité sociale et 10 % des bénéfices imposables réalisés.

Investir dans l’immobilier pour réduire l’impôt sur le revenu

L’investissement immobilier est très encouragé par le gouvernement français, que ce soit en métropole ou dans les territoires d’outre-mer. La raison est simple, l’État n’arrive plus à créer assez de logements pour la population. En contrepartie, les investisseurs bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu grâce à de nombreux dispositifs de défiscalisation tels que la loi Pinel (investissement dans les logements neufs), la loi Censi-Bouvard (investissement en location meublée), la loi Girardin (investissement en outre-mer) et la loi Denormandie (investissement dans les logements anciens), etc. On retiendra notamment, pour un investissement en loi Pinel, que pour profiter d’une réduction d’impôt, le logement neuf ou en l’état futur d’achèvement doit être mis en location à titre de résidence principale.

Réaliser des travaux d’économie d’énergie dans son logement

Outre l’investissement immobilier, l’État encourage également la réalisation des travaux d’économie d’énergie. Il a donc mis en place le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à compter de 2014. Grâce à ce crédit d’impôt, les personnes qui effectuent des rénovations énergétiques dans leur résidence principale ont la possibilité de déduire de leurs impôts une partie des dépenses occasionnées par ces travaux. Parmi les travaux éligibles au CITE, on trouve par exemple les travaux de remplacement des fenêtres ou l’installation de chaudières à très haute performance énergétique, etc.

Souscrire des parts de FCPI et investir dans le capital d’une PME

La souscription à des parts de fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) est aussi fiscalement avantageuse. En effet, cela permet aux souscripteurs de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Celle-ci est limitée à 2 160 € par personne et à 4 320 € pour un couple. Pour que cet avantage fiscal ne soit pas perdu, il est nécessaire de conserver les parts pendant 5 ans au minimum. La souscription au capital d’une PME ouvre droit aussi à une réduction d’impôt sur le revenu, mais sous certaines conditions. D’abord, le souscripteur doit être fiscalement domicilié en France. Ensuite, il doit investir en numéraire dans le capital d’une société non cotée telle qu’une petite et moyenne entreprise (PME). Enfin, il doit s’engager à conserver les parts qu’il a reçues pendant au moins 5 ans.